Actualités Billet Humeur

Un petit troisième ? Les hormones et moi

J’ai eu envie de me confier à vous comme je le fais depuis maintenant 6 ans et balancer mes tripes ici maintenant ! Vous m’avez tant apporté et vous m’avez soutenu dans mes peines, mes doutes et mes joies. Vous êtes un réel soutien. Alors aujourd’hui, je me confie à toi. Je suis sûre d’une chose. On est toutes dans le même bateau. ❤️

Il y a quelques années, je vous avais confié que j’avais définitivement fermé les portes de mon utérus et que je ne ressentais plus le besoin de porter la vie. Je pensais être sûre de moi et je t’assure que finalement on évolue, on mûrit nos choix et nos envies.

Depuis quelques semaines, mon utérus a décidé de m’appeler du fond de mes entrailles et ce dans tout mon être. Mes hormones me chauffe le cœur et se manifestent fortement. Mon horloge biologique se réveille doucement, peut être l’effet des 30 ans dans quelques mois. Je ne sais pas. J’ai cette soudaine envie de ressentir à nouveau cette effervescence et ce chamboulement dans ma vie. Ressentir à nouveau ces petits pieds taper dans le creux de mes côtes, de ressentir grandir la vie en moi et recréer ce lien si fort qui lie une mère et son enfant.

Je pensais être sûre de mon choix et puis mes hormones et mon corps ont raison de ma raison. À chaque fois que je peux apercevoir un tout petit … J’ai cette soudaine envie de recommencer toutes ces belles étapes… Sentir la vie grandir en moi, aimer à n’en plus pouvoir, snifer un petit cou et bisoullier des petits pieds…

Ce corps qui me parle, qui ressent le besoin de recommencer… Et ma tête qui pense… Qui pense un peu trop… Ces questions qui se bousculent en moi…

Est ce que j’en ai réellement envie ou le souvenir et les sensations me manquent seulement ? Est ce que j’ai peur de l’après ? Est ce que c’est raisonnable ? Est ce compatible avec notre vie ? Comment nos enfants le vivront ? Côté matériel … Changer de voiture, passer nos enfants à plusieurs dans une chambre alors qu’ils ont toujours connu l’indépendance. Est ce que l’on ne se met pas une balle dans le pied alors que notre quotidien est juste parfait. Est ce que nos projets de voyages en famille sont compatibles ? Est ce que j’en serai capable ? Financièrement, est ce que ça passe ?

Tout un tas de questions qui me submergent de l’intérieur ! Quand la raison et le corporel se contre dise.

Toi qui est peut être un homme et qui tombe là par hasard … Nous les femmes ! On en a derrière les oreilles…. Un peu trop parfois mais tout choix se mûrit.

Tu connais ces sentiments ambivalents ? Un corps qui parle et une tête qui dit le contraire ?

Je ne sais pas où tout ça me mènera ! J’ai peur ! J’ai toujours eu peur des changements dans ma vie. On le dirait pas comme ça hein ! Mais tu ne vois pas tout.

Alors hormones ou raison ? Qui remportera ?

Un jour seule moi le saura. Je suis une femme ! Une femme tout comme toi qui a des envies, des pensées, des remises en questions. Je suis comme toi finalement. ❤️

Je vous embrasse fort ! Paris m’attend pour de nouvelles aventures… Et mes tripes te re parleront bientôt !

Marine 😘

Publicités

10 comments on “Un petit troisième ? Les hormones et moi

  1. Je me retrouve tellement dans tes mots 😱 mon petit deuxième aura un an dans un peu plus de deux semaines il est l’opposé de son grand frère la vie à 4 a été compliqué ce nouveau petit loup a été difficile à apprivoiser, il a mis à mal le couple (mais on sort la tête de l’eau 🙏🏻). Il y a encore 5 mois de ça « un troisième JAMAIS ! » Et puis l’annonce d’une connaissance enceinte de son 3 éme 10 mois après la naissance de son second… Et d’un coup cette envie de remettre ça non pas pour avoir une fille après 2 garçons. Non juste parce que j’aime être maman et que je me sens pas complète comme si il manquait une pièce à notre puzzle familial. Bien sûr monsieur freine des 4 fers et puis je ne veux pas d’enfants rapprochés je veux pouvoir profiter de chacun d’entre eux. Mais pourquoi pas dans 2 ans remettre le couvert pour être 5 en 2022. Affaire à suivre je ne ferme pas la porte car on ne sait pas ce que la vie nous réserve. Merci pour cet article qui fait écho en moi.😘

  2. Richemont

    Moi aussi j aimerais tellement, avoir un autre enfant

  3. Courage marine. Moi 40 ans. 1 enfant. Séparation en 2016 et 8 mois après l amour a frappé à ma porte. Des essais bb depuis plusieurs mois en vain. On passe à la FIV. Mille et une questions se posent à moi et embrouille mon esprit.

  4. Comme je me reconnais dans ton texte! Je suis dans le même état et pour être sincère je t’écris depuis la salle d’attente de mon gynéco pour faire retirer mon stérilet et être plus libre du moment oú je le sentirais d’arrêter toute contraception… Je me pose les même question que toi mais l’envie de porter une dernière fois le vie est plus forte que tout 😙

  5. Anne-Laure

    Olala cette idée avait été mise de côté. Nous sommes 4, notre dernière poupette est née grande prématurée. L’urgence de sa naissance fût dure, les 2 mois en moins dans mon bidou me manque. Mais je m’étais faite une raison.
    Puis comme ca venu de je ne sais où mon cher et tendre me dit tout simple « si tu veux un 3eme c’est d’accord »
    Bon ben cest parti arrêt de la contraception et on verra ce que la vie nous réserve…

  6. Guerrini Élodie

    Merci pour ce merveilleux article et qui me parle beaucoup ! Nous avons qu’un enfant pour le moment de bientôt 5 ans et nous sommes en pleine réflexion d’un petit deuxième ! Je me sens prête psychologiquement et j’ai fait retirer mon stérilet. Reste plus que mon mari soit prêt aussi lol. En tout cas je vous souhaite beaucoup de bonheur quel que soit votre choix et merci pour votre partage

  7. Gaelle Laurena Gerlero

    Moi aussi j’ai eu cette envie.. Je me suis pas posé cent fois la question je pleurer des que je voyait un bébé alors j’ai tout arrêter et me voilà enceinte de 3 mois de mon 3 ème je pense que 3 sa doit être le chiffre fatal lol bon courage dans tes réflexions…

  8. Gwendoline

    L’année dernière quand une amie à moi a accouché de son troisième enfant elle m’as dit « ça y est je sais que la famille est complète ». Comme si avant elle savait qu’il manquait encore une pièce dans le puzzle. Ça résonne en moi depuis. Ce qui compte ce n’est pas le matériel – c’est que tu sentes que vous êtes au complet. Ou pas encore 😉

  9. M Audrey

    Je me retrouve tellement dans ton texte, j’ai 2 grands enfants et comme toi un garçon et une fille puis j’ai toujours dit non 2 c’est bien je m’arrête là. Mais j’ai eu 30 ans en 2018 et l’idée a fait son petit chemin dans ma tête avec beaucoup de question, la peur du changement, la peur de pas mal de chose, mais l’envie est toujours là. Donc avec Zhom on s’est lancer, on a retirer la contraception et on attend que tout cela se mette en place.

  10. On est un peu dans le même schéma. Beaucoup en fait. 30 ans de quelques mois, deux enfants de 6 ans et 4 ans. Mais tout pèse sur la balance. D’un côté notre envie, de base, d’avoir 3 enfants. De l’autre : tout le reste ! LOL. On veut assurer leur avenir, tout devrait changer d’un point de vue matériel. Est ce que j’ai envie que ça en patisse sur nos 2 enfants. Pas vraiment. On a actuellement un équilibre parfait. Mais on sait que si un 3eme serait là, on aurait aussi notre famille de 5 tant voulu. Après le soucis c’est plus moi. Mes craintes de gonzesse quoi. J’ai eu un premier accouchement difficile et un second au top, tu vois je me dis autant finir en beauté mdr Puis la FC passée. Mes bébés étaient le genre à choper tout ce qui traîne ou à faire des maladies improbables. Donc j’ai pas envie de tenter le diable. Et puis Est ce que je suis prête ? Et j’ai pas honte de dire que je ne l’ai jamais été mdr 😂 On retrouve un semblant de liberté. Les enfants gagnent en autonomie. Est ce qu’on a envie de recommencer les couches, les nuits, les biberons, les vomis, les fièvres sans nom etc… Et tout ce qu’on ignore encore et bien la réponse est définitivement non ! Mais on se dit aussi…. Qui sait ? Dans 10 ans on aura peut être un coup de folie.
    Enfin voilà je crois être en plein boom de ma vie. Est ce que je fais le deuil de la maternité ou est ce que je me mets des œillères et me dit « tu ne sais pas de quoi demain est fait ». Mais je sais une chose et le papa est très conscient de ça, je regretterais toute ma vie de ne pas avoir de 3 ème enfant après je sais aussi que ce n’est pas un frein ni une obsession. On n’a pas tout ce qu’on veut dans la vie. C’est un choix commun en plus. Mon conjoint a peur pour moi car il connaît mes points faibles et sait que je vais y être confronté avec une autre grossesse, un autre accouchement, un autre bébé, puis un autre enfant. J’envie les personnes qui ont 3 loulou mais personnellement aujourd’hui même, je pense ne pas en être capable. Demain peut être. Ou pas !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :