Le métro parisien … 

Ce monde à part, ce monde souterrain, ce lieu où la vie est présente… 


Un monde où la population se croise mais ne se regarde pas.

Paris, où divers transports se mêlent au gré des rues … Taxi, uber, Rer, vélos, motos, voitures, le métro…

Paris, ville Lumière, ville à deux facettes, ville aux deux visages… Un monde en haut et un monde en bas.


Quand deux mondes s’opposent et se lient à la fois…

Le métro, ce lieu de passages, où certains y trouvent refuges… Où certains y vivent nuits et jours… Où certains travaillent… Où certains circulent… Un deuxième Paris souterrain … 


Les wagons passents, les gens aussi… La musique retentit de station en station. De jolis airs de douces mélodies s’entremêlent sur certaines lignes. Les petits commerces de chineries, du petit marchands de fruits et légumes, les boulangeries à chaque entrée de bouches de métro… Les longues allées et leurs escalators… Les parisiens te diront de s’y mettre à droite…

Un méli-mélo de plusieurs choses qui s’entremêlent pour faire de cet endroit un lieu à part. 


Je passe dans les allées, en regardant le monde défiler à toute allure, un monde où le temps ne s’arrête jamais et qui s’accèlère… Comme spectatrice de cette vie qui est tellement différente de la mienne.

Une vie trépidante où des personnes se croisent, et qui sont destinées à voyager d’un bout à l’autre de Paris sans même le savoir… Un trafic permanent … C’est ça la vie parisienne…


Son odeur particulière, son odeur goudronnée et polluée… Une odeur que l’on n’oublie jamais… 

Le métro et son éthnicité de la population. Là, où le monde se mélange et où les catégories sociales se côtoient et échangent une proximité presque intime parfois sans même se connaître … 

J’ai pu observer à plusieurs reprises ce deuxième monde, ce lieu où pauvreté et richesse vivent ensemble. Des bancs qui servent de lits, des discours appris par coeur et qui sont les mêmes pour tous les mendiants. Des joueurs de saxophone dans les wagons… Et des surprises peuvent parfois avoir lieu…

Les gens gentils qui aident dès qu’une poussette entre dans ce monde… Un monde où le mot poussette n’a pas le droit d’exister… Un lieu où la marche est de mise et les escaliers aussi.

Ce monde où la vie se met entre parenthèse le temps de quelques minutes… Où notre esprit se met en pause et suit son chemin sans s’occuper de son voisin. 

Le métro peut rendre monotone ou au contraire me faire sourire… Ce monde que j’aime côtoyer par moment. Ce monde qui ne m’effraie plus. 

Le métro, ce lieu surprenant qui change d’humeur comme quand on respire l’air de Paris

Ce lieu, moi je l’aime il peut me rendre souriante comme un peu triste … Un monde à part… 

J’aime observer le monde, j’aime le regarder d’un oeil neutre et bienveillant… Et surtout, j’aime poser des mots sur ces moments vécus … ❤️


Marine 

 

Advertisements

2 réflexions sur “Le métro parisien … 

  1. coucou…moi j’aime le métro de loin..j’en ai un trop mauvais souvenirs!!je sais pas si j’aurais un jour l’occasion d’y retourner,mais en attendant suis bien dans mon bled lol.

    J'aime

  2. C’est vrai que maintenant que je n’habite plus la région parisienne, j’apprécie différemment le métro ! Mais ce que j’adorai quand j’allais au travail c’était ce musicien qui était la tous les jours à faire de la trompette et c’était vraiment beau et reposant avant de repartir dans les couloirs bondés !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s